top of page

Votre article

La sophrologie pour favoriser le sommeil

Dernière mise à jour : 26 mars


Les troubles du sommeil chez l'enfant et l'adolescent...


Chez un enfant, insomnies ou somnolence dans la journée peuvent être un signe d'anxiété et doivent toujours faire l’objet d’une consultation médicale. Aussi, il  existe 3 troubles fréquents :

  1. Insomnie: correspond à  des anomalies de l’installation, de la durée et de la qualité du sommeil. Elle touche 25 à 50 % des enfants de moins de 5 ans. C’est donc un problème fréquent responsable de nuits plus courtes et souvent moins reposantes. Elle se traduit par des difficultés d’endormissement et/ou des réveils au cours de la nuit.

  2. Hypersomnie : c’est un phénomène rare chez l’enfant et atteint parfois l’adolescent. L’hypersomnie se manifeste par un sommeil nocturne excessif, perturbé et désorganisé et la présence de phases de somnolence diurne³. Si des épisodes d’endormissement surviennent dans la journée de façon brutale, inopinée et irrésistible, on parle de narcolepsie

  3. Parasomnie (terreur nocturne, somnambulisme, pipi au lit, cauchemars, etc.): c’est un événement indésirable ou un comportement involontaire, qui peut survenir lors de l’endormissement, pendant le sommeil ou lors de réveils partiels. Les parasomnies sont habituelles chez l’enfant et elles ne retentissent pas sur sa qualité de vie dans la journée. Elles sont inquiétantes lorsque elles deviennent régulières.

De plus, la tendance au décalage de l’heure du coucher chez l’adolescent est aggravée par les conditions environnementales (jeux vidéo, télévision, internet, etc.). Ainsi, son sommeil, initialement de durée et de qualité normales, deviendra grandement perturbé. Le retard de phase implique des horaires de lever tardifs. Dans la semaine, l’adolescent se trouve donc en déficit de sommeil. Il en résulte une diminution des performances que l’adolescent peut essayer de compenser en prenant des excitants (café, drogues). Des difficultés psychopathologiques sont souvent associées au syndrome de retard de phase, et nécessitent une prise en charge psychologique ou pédopsychiatrique. Cependant, la sophrologie est un réel complément à ce suivi médical.


L'utilité de la sophrologie pour bien dormir


La sophrologie représente l’outil parfait pour s’endormir rapidement et pour une récupération optimale. D’ailleurs, de nombreux Français l’ont déjà compris puisque 69 % des consultations d’un sophrologue5 ont pour objectif de retrouver un meilleur sommeil. Ainsi, avec différents exercices, la sophrologie permet également de contrer les différents troubles du sommeil. La consultation chez un sophrologue permet d’adopter une routine de sommeil privilégiant la détente de l’enfant, mais aussi de son mental. Le sophrologue, en adaptant ses exercices, apprendra à l’enfant à chasser ses pensées parasites et de recentrer son attention sur ses ressentis corporels. Alors, il pourra relâcher ses tensions et instaurer facilement le calme en lui. Une fois le corps relaxé, le sophrologue lui partagera aussi des techniques de suggestion mentale. Ces derniers feront travailler l’imagination de l’enfant avec des visualisations positives favorisant la détente. À force de pratique, il parviendra à avoir une véritable routine du soir6 et à rentrer plus facilement dans les différentes phases de sommeil. De plus, il existe, à ce jour, différents outils pour faciliter l’autonomie de l’enfant sur sa pratique de la sophrologie (application, livre, etc.).

Sophrologie Actualités



21 vues0 commentaire

コメント


bottom of page